Prévalence et incidence des formes précoces de démence et comorbidités associées : une étude à partir du système national des données de santé

    • Blog

Prévalence et incidence des formes précoces de démence et comorbidités associées : une étude à partir du système national des données de santé

La démence, dont la maladie d’Alzheimer est la cause la plus fréquente, est un enjeu de santé publique compte-tenu du vieillissement de la population. Si la démence concerne en majorité les personnes âgées, voire très âgées, il existe des formes précoces pouvant survenir avant l’âge de 65 ans. On estime que de 6 à 10 % des cas de démence surviennent entre 60 et 65 ans.

Ces démences à début précoce (en anglais, young-onset dementia – YOD) se caractérisent par une plus grande fréquence de symptômes atypiques que les formes survenant aux âges plus avancés. Les troubles du comportement (psychose, troubles de l’humeur…) sont souvent au premier plan alors que les troubles cognitifs ne sont pas systématiquement rapportés. Les conséquences personnelles, familiales et sociales de ces démences précoces sont dévastatrices. Les personnes atteintes sont le plus souvent en âge de travailler et leur maintien en emploi est rapidement remis en question.

Il est important de pouvoir quantifier le poids de cette pathologie afin d’adapter le système à la prise en charge médico-sociale spécifique de ces formes de démences précoces. Peu de données sont actuellement disponibles sur cette pathologie chez les sujets jeunes en France, et les facteurs de risque restent largement méconnus.

L’article qui vient de paraître dans la revue PLoS Med1 présente les premières estimations nationales de l’incidence et de la prévalence de cette pathologie et apportent un éclairage utile sur les comorbidités.

https://www.agence-de-communication-digitale.fr/agence-de-communication-digitale-sante/

agence de communication digitale : santé